Le patrimoine bâti lié à l'eau

Lavoir du hameau de Collonges

 

Une multitude de cours d’eau serpente le territoire du Pays d’Art et d’Histoire entre Cluny et Tournus, façonnant les paysages, encourageant le développement économique ou encore facilitant les échanges. A l’est, la présence de la Saône, voie navigable devenue atout pour le tourisme fluvial, a permis l’installation des populations le long de ses berges, malgré les risques épisodiques d’inondations. Le reste du territoire est irrigué par la Grosne, la Guye, le Grison dont les cours sont régulièrement ponctués de constructions patrimoniales. Moulins,  ponts, anciennes filateries, lavoirs sont autant de souvenirs de l’aménagement des cours d’eau depuis le Moyen-Age en vue d’une utilisation économique.

Le lavoir de Préty

Edifié en 1838 sur les plans de l'architecte Vaillant, en pierre rose des carrières de Préty, le lavoir est alimenté par plusieurs sources canalisées. Encadrée par deux colonnes monolithes, l'entrée dans le lavoir se fait sur le côté pour permettre d'accéder au bassin. Le lavoir était la pièce centrale d'un ensemble hydraulique plus important avec une fontaine et un abreuvoir pour les animaux.

Plusieurs aménagements ont été faits au cours des temps. Les côtés du lavoir ont été fermés par de la brique pour diminuer les courants d'air et éviter au froid d'entrer. Une pièce a été contruite au dessus du bassin pour devenir le lieu de répétition de la fanfare de Préty.